TOUSSIAN / BURKINA FASO

9 Octobre 2016, 19:52

Poterie Canari Toussian, Burkina Faso / Canari Toussian Pottery,  Burkina Faso

Poterie Canari Toussian, Burkina Faso / Canari Toussian Pottery, Burkina Faso

  • Grande jarre grenier de l'ethnie Toussian, Burkina Faso.

Cette jarre de terre cuite finement décorée devait soit servir de grenier a grains, abritant petit mil, sorgho ou haricots , ou pouvait être également utilisée comme réservoir pour l'eau. dans ce cas elle était a moitié enterré afin de transmettre la fraicheur du sol au contenu.

Cette céramique de 45 cm de haut, est âgée d'une cinquantaine d'année.

TOUSSIAN / BURKINA FASO

La poterie en Afrique est très ancienne. Elle apparait bien avant l’agriculture, dans une économie de chasse et de cueillette. Elle servait aussi bien à stocker les aliments qu’à les cuire. En dépit de l’apparition des matériaux modernes, son usage est toujours d’actualité.

Techniques de fabrications.

Ont distingue au moins trois types de façonnage avec des variations techniques, surtout pour ce qui concerne le dispositif servant de support à la céramique en cours de fabrication et les instruments employés : le moulage, le colombinage et le modelage.

Certains potiers, souvent les femmes de forgerons, combinent parfois deux techniques lors du façonnage des poteries. Le moulage peut s’effectuer avec un moule concave ou convexe.

Le moule concave peut être fixe ou mobile. Le moule fixe est une cavité sphérique creusée soit directement dans le sol soit dans une masse d’argile séchée. Dans ce dernier cas, il se présente comme un disque à fond concave. La technique consiste à aplatir à la main l’argile façonnée en forme de disque épais. L’artisan fait tourner le disque d’argile qui devient de plus en plus mince et s’étend en forme de calotte sphérique. Il ajoute du sable à la surface de la cavité pour la rendre glissante. Lorsque le fond et la panse de la poterie sont ainsi construits, on la laisse sécher. Le bord et la lèvre se font avec des boudins d’argile qu’on lisse en y ajoutant de l’eau en en frottant le bord avec une feuille d’arbre ou la cosse d’un fruit. Certains emploient un chiffon ou d’autres instruments pour lisser le bord.

Le façonnage à l’aide d’un moule convexe se fait sur le fond d’un fragment de poterie renversé. Cette technique sert à façonner uniquement le fond du pot ou un bol à ouverture très large. Le colombinage est la superposition de colombins ou boudins en vue du façonnage d’une poterie.

Le dispositif technique du colombinage utilise toujours un plateau, généralement le fond d’un vieux canari sur lequel on forme la poterie. Certaines potières utilisent une assiette de métal émaillée. L’ensemble du dispositif tourne, ce qui permet à la potière de monter les colombins tout en étant assise. Lorsqu’il s’agit de grandes jarres, elle est obligée de tourner autour de la poterie pour monter les colombins. L’argile est roulée en boudins en forme de fuseau. Le montage s’effectue par le pincement des colombins entre le pouce et l’index de la main droite, tandis que la main gauche servant de pression externe est placée entre le premier stade et le support. Après quelques superpositions des boudins, les jointures sont effacées à l’intérieur et à l’extérieur par lissage.Le modelage. Cette technique concerne les récipients de petite dimension. La potière creuse l’intérieur de la masse d’argile à l’aide des mains ou avec des coups de poings. La mise en forme se fait par étirement et par amincissement dans un mouvement circulaire jusqu’à obtenir une forme grossière qui sera affinée par la suite. La main gauche fait tourner le dispositif mobile et la main droite régularise l’intérieur de la poterie. Après un léger séchage le bord est façonné par des boudins comme le colombinage. Le lissage consiste à égaliser la surface d’une poterie encore humide. Les lignes de superposition des colombins sont supprimées et les parois internes et externes sont régularisées à l’aide de divers instruments. Une large feuille d’arbre, une cosse de fruit ou le limbe de maïs sont utilisés dans l’opération de lissage. Cette opération prépare la surface extérieure de la poterie à la décoration.