Wodaabe Bororo / Niger

4 Juin 2014, 09:59

Wodabe. Bororos / Chevillères en bronze / photo des femmes Wodabe par Angela Fisher

Wodabe. Bororos / Chevillères en bronze / photo des femmes Wodabe par Angela Fisher

  • Paire de chevillères de femme Bororos de l'Ethnie Wodabe, Niger.

Premiere moitié du 20 éme siècle.

Selon le fabuleux livre d'Angela Fisher, les mères wodabé offrent traditionnellement a leur fille une paires de ces bracelets de cheville ou "Jabo", signifiant qu'elles sont en age de se marier, elles les portent afin d'attirer les jeunes hommes. Ces bracelets peuvent étre Légués de génération en génération, et peuvent avoir une grande ancienneté.

Les bracelets de cheville sont fabriqués par des maitres forgerons haoussa qui les habillent de décors par incisions suivant les indications du commanditaire. Il est devenu assez rare de trouver ces chevillères, d'autant plus une paire de même origine, alors qu'elles étaient souvent vendus séparément par les exportateurs. Les chevillères présentés sur cette page arborent une patine profonde et une usure résultant d'une trés longue utilisation. Les tonalités vives de la patine extérieure sont le résultat de nombreux polissages répétés a l'aide d'eau, de cendres et de sable.

liens vers d'autres objets Wodabe Bororo Ci dessous

  • DETAILS
Wodaabe Bororo / Niger
Wodaabe Bororo / Niger
Wodaabe Bororo / Niger
Wodaabe Bororo / Niger
Photographe inconnu ( dommage très beau cliché..) Note a l'attention des copies de photographie sur vos blogs / faite suivre le copyright d'origine ou au moins le nom de l'auteur par respect pour son travail.

Photographe inconnu ( dommage très beau cliché..) Note a l'attention des copies de photographie sur vos blogs / faite suivre le copyright d'origine ou au moins le nom de l'auteur par respect pour son travail.

Photographe / Victor Englebert

Photographe / Victor Englebert

Les Wodabe Bororos

singulier Boɗaaɗo) sont un sous-groupe du peuple Peul Fulani ou Fula). Les Wodaabe sont désignés parfois sous le nom de Bororos – à ne pas confondre avec les Bororos d'Amazonie – ou Mbororos.

Les Bororos sont traditionnellement des éleveurs nomades et des marchands, dont les migrations les mènent du sud du Niger, au nord du Nigeria, dans le nord-est du Cameroun, au sud-ouest du Tchad.

Les Wodaabe du Niger sont réputés pour leur beauté (aussi bien les hommes que les femmes), leur artisanat élaboré et leurs riches cérémonies. Comparativement à d'autres populations africaines, ils ont été abondamment décrits, photographiés et filmés.

Les Wodaabe du Niger sont réputés pour leur beauté (aussi bien les hommes que les femmes), leur artisanat élaboré et leurs riches cérémonies.

Après des heures de préparation, les jeunes hommes se présentent en ligne, maquillés, parés de bijoux et de leur plus beaux atours. Ils chantent et dansent lentement, puis offrent aux femmes leurs sourires crispés et leurs yeux écarquillés afin de mettre en avant l'esthétique de leur visage.Après des heures de préparation, les jeunes hommes se présentent en ligne, maquillés, parés de bijoux et de leur plus beaux atours. Ils chantent et dansent lentement, puis offrent aux femmes leurs sourires crispés et leurs yeux écarquillés afin de mettre en avant l'esthétique de leur visage.

Les couleurs utilisées sont également symbolique.

L'ocre rouge qui recouvre le visage est associée au sang et à la violence, il est seulement utilisé pour les occasions spéciales.

L'argile jaune qui est utilisé par certains danseurs pour se peindre des motifs sur le visage est la couleur de la magie et de la transformation.

Le noir, utilisé pour assombrir les lèvres et souligner les yeux est la teinte préférée des danseurs car il est le contraire du blanc qui symbolise la perte et la mort.

Les jeunes filles, parées d'innombrables bracelets et de tatouages pour accentuer leur beauté, se préparent aux rites de la séduction. Après la danse, elles choisiront celui qui, pour une nuit ou pour la vie, partagera leur couche.

Les mariages Wodaabes sont arrangés par les parents, mais le Gerewol offre la possibilité pour ces jeunes gens de faire un mariage d'amour, c'est pourquoi cette cérémonie peut être dangereuse. Le Gerewol peut conduire à des flirts romantique, mais votre propre homme peut être choisi par une autre femme. Ces mariages d'amour servent à rehausser le statut sexuel et social des Wodaabe, ils peuvent durer une journée, une semaine ou une vie.

La mariée reste avec son mari jusqu'à ce qu'elle soit enceinte, elle retourne alors chez sa mère, où elle reste pendant 3 à 4 années. Elle donne naissance à l'enfant chez sa mère et devient alors une boofeydo ce qui signifie littéralement, « quelqu'un qui a fait une erreur ».

Sources :

http://www.bbc.co.uk/news/world-africa-12215138

http://humanplanet.com/timothyallen/2011/01/gerewol_wodaabe_niger_bbc-human-planet-deserts/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Lulu 03/06/2014 18:55

Tout a fait d'accord, Quel travail de mise en page

Céline 03/06/2014 18:53

Ce site est fantastique. a conseiller pour découvrir les arts Africains. très beau et une mine d'information
merci de nous l'offrir